Covid-19, la vaccination est lancée !

21 janvier 2021

Santé COVID

Les premiers Calédoniens ont été vaccinés contre le Covid-19 le 20 janvier au centre de vaccination du Médipôle.

Les premiers Calédoniens ont été vaccinés contre le Covid-19 le 20 janvier au centre de vaccination du Médipôle.

La campagne de vaccination contre le Covid-19 a débuté mercredi 20 janvier au premier centre de vaccination ouvert au Médipôle. Gratuite et non obligatoire, elle concerne, dans un premier temps, des publics prioritaires ciblés et préalablement informés.

« Les premières vaccinations se sont bien passées !, lance le Dr Thierry De Greslan du Centre hospitalier territorial (CHT). Nous avons mis en place ce centre de vaccination très rapidement avec l’aide de notre administration et de la direction des Affaires sanitaires et sociales du gouvernement ». Une organisation opérationnelle seulement douze jours après l’arrivée des premières doses de vaccin Comirnaty© en Nouvelle-Calédonie remises gratuitement par l’État. Elles pourraient permettre de vacciner, dans un premier temps, plus de 8 500 personnes, à raison de deux injections à 21 jours d’intervalle. « L’objectif est de vacciner 160 personnes par jour. Les équipes sont sur le pied de guerre ! » Selon l’ordre de priorité établi dans la stratégie vaccinale, cette première phase de vaccination concerne les professionnels en première ligne, ainsi que les résidents et les personnels des maisons de retraite qui auront été au préalable identifiés et invités, s’ils le souhaitent, à se faire vacciner. Pour ces établissements, la vaccination se déroulera sur place. Les voyageurs calédoniens pour motifs impérieux peuvent, quant à eux, formuler leur demande via le formulaire de recensement disponible sur le site du gouvernement.

Vaccination en toute sécurité

Le Dr Sylvie Laumond, chef du service de santé publique à la direction des Affaires sanitaires et sociales, a reçu sa première injection en ce mercredi d’ouverture « sans aucun problème ! » Le médecin, particulièrement exposé au virus par sa fonction qui l’amène à être au contact des voyageurs en Nouvelle-Calédonie, ajoute : « Ce centre est très bien organisé tant sur le plan médical que de la sécurité. On s’assure plusieurs fois que la personne n’a pas eu de contre-indications à la vaccination, notamment d’antécédents allergiques graves. »  
L’acte est en effet systématiquement précédé d’une information collective et d’une déclaration des contre-indications à la vaccination (antécédents allergiques graves, infection en cours, antécédent de Covid-19 de moins de trois mois ou autre vaccination dans les 15 jours précédents), avant de recueillir le consentement de la personne. Une consultation médicale individuelle pré-vaccinale a aussi lieu en cas d’antécédents, pour les personnes sous tutelle ou sur simple demande. Après l’injection, les personnes vaccinées doivent rester quinze minutes au minimum au centre de vaccination en cas d’éventuelles réactions allergiques. Elles repartent avec une information sur les effets indésirables possibles et les conduites à tenir, ainsi qu’un certificat de vaccination numéroté à présenter le jour de la deuxième injection, 21 jours plus tard. Pour le Dr Sylvie Laumond, « c’est une chance de disposer d’un vaccin, j’en suis convaincue. Je me fais vacciner pour ne pas être malade en cas de circulation du virus en Nouvelle-Calédonie et pour protéger mes proches ! »

Infos pratiques

dsc_0533-web_0.jpg
  • Le centre de vaccination se situe au Médipôle, dans les locaux du centre de dépistage désormais installé à l’étage.
  • La vaccination y est effectuée par un médecin ou un infirmier supervisé par un médecin.
  • La présentation d’une pièce d’identité est obligatoire pour être vacciné.
  • Le centre de vaccination ne reçoit, à ce stade, que les publics prioritaires (professionnels en première ligne et voyageurs pour des motifs impérieux) et uniquement sur rendez-vous.

 

 

 

 

Ouverture d’un second centre en province Nord

Un deuxième centre de vaccination devrait ouvrir d’ici à deux semaines au Centre hospitalier du Nord (CHN) à Koné, toujours à destination en priorité des professionnels en première ligne et des voyageurs pour des motifs impérieux. Au fur et à mesure de la montée en puissance de la campagne, d’autres structures seront mises en place au sein des centres médico-sociaux par exemple.

 

Liens utiles