Nouveau mode de calcul du prix du médicament

29 janvier 2018

Règlementation

Nouveau mode de calcul du prix du médicament

La réforme du prix du médicament en Nouvelle-Calédonie a franchi son ultime étape. Le gouvernement a approuvé les coefficients de marge qui permettront d’obtenir le prix final des médicaments et des produits pharmaceutiques. Leur application courant mars permettra de lever le gel du prix en vigueur depuis 2014.

Cette décision découle de la loi du pays, adoptée à l’unanimité au Congrès en mars 2017, qui acte un nouveau modèle de calcul du prix des médicaments. « Auparavant, il se basait sur le tarif de vente métropolitain hors taxe sur lequel un coefficient unique était appliqué. Hors les médicaments ont baissé en Métropole, rappelle le porte-parole du gouvernement Nicolas Metzdorf. Depuis 2014, la période de gel des prix a permis aux pharmaciens, dans leur ensemble, d’améliorer leurs marges de plus de 400 millions de francs par an. »  En effet, cette mesure avait été prise, en l’absence d’autres formes de compensation, pour que la filière calédonienne ne se retrouve pas en situation économique délicate.

Avec ce nouveau système très attendu, la base de calcul sera désormais le prix fabricant, toujours hors taxe, divisé en cinq tranches, chacune associée à un coefficient différent arrêté par le gouvernement. Une méthode qui offre une possibilité d’ajustement plus fin.

202 millions d’économie pour le RUAMM

Avant tout, ce nouveau modèle de calcul permettra de diminuer les tarifs de vente des médicaments, notamment des plus coûteux, « et donc au RUAMM de faire des économies annuelles d’environ 202 millions de francs », précise Nicolas Metzdorf.     

Cette réforme est le résultat d’un long cheminement qui a associé le syndicat des pharmaciens, la CAFAT, les mutuelles, les provinces pour l'Aide médicale et les services du gouvernement depuis 2015. Autre bénéfice pour la Nouvelle-Calédonie ? Pouvoir s’affranchir de l’impact des éventuelles réformes de la Métropole sur le prix du médicament.

 

Quelques exemples…

 

  • Pour une boite de paracétamol 1 000 mg :

Prix de vente avant le gel des médicaments : 279 francs

Prix de vente avec le nouveau modèle de calcul : 259 francs

 

  • Pour un médicament antipsychotique :

Prix de vente avant le gel des médicaments : 14 700 francs

Prix de vente avec le nouveau modèle de calcul : 11 000 francs

 

  • Pour un médicament anticancéreux :

Prix de vente avant le gel des médicaments : 166 000 francs

Prix de vente avec le nouveau modèle de calcul : 159 000 francs