Un médecin calédonien en renfort à Wallis

29 mars 2021

Santé COVID

Sabrina Kiener, médecin généraliste à Poindimié, a réalisé un test de dépistage et reçu la première injection du vaccin contre le Covid-19 au Médipôle, la veille de son départ à Wallis-et-Futuna.

Sabrina Kiener, médecin généraliste à Poindimié, a réalisé un test de dépistage et reçu la première injection du vaccin contre le Covid-19 au Médipôle, la veille de son départ à Wallis-et-Futuna.

Le docteur Sabrina Kiener est partie à Wallis-et-Futuna avec le soutien du gouvernement.  Volontaire pour prêter main-forte aux équipes médicales qui font face à une épidémie de Covid-19, le médecin calédonien s’est envolé le 27 mars accompagné d’un médecin réanimateur venant de Métropole.

Au vu de la situation à Wallis-et-Futuna, Sabrina Kiener a contacté l’Ordre des médecins pour savoir si une équipe sanitaire calédonienne allait partir. « C’est une initiative personnelle basée sur l’empathie et la compassion. Si la Nouvelle-Calédonie se retrouvait dans la même situation, ce serait bien qu’on nous vienne aussi en aide. Il faut se mettre à la place de nos voisins insulaires et agir vite face à la contagiosité du virus », explique le médecin généraliste d’une voix posée.

 

Demande de renfort

Sa proposition concordait avec une demande de renfort adressée par l’Agence de santé de Wallis-et-Futuna à la Nouvelle-Calédonie. En effet, les ressources médicales du territoire sont fortement impactées par la circulation active du virus sur l’île de Wallis. Le docteur Mar, médecin réanimateur envoyé de Métropole, est parti sur le même vol que le médecin calédonien. « J’appréhende un peu la situation sur place, mais je suis plutôt confiante, avoue-t-elle. La jeune femme de 38 ans, qui a exercé en Métropole et en Guyane avant d’ouvrir son propre cabinet à Poindimié, est aussi enthousiaste à l’idée de « travailler en équipe, dans le partage et la cohésion, en étant soudés. Je pars aussi dans cette optique ».

 

Quatorzaine

Vaccinée et testée négative la veille de son départ, Sabrina Kiener a été déployée sur le terrain pour une période de dix jours. « Consultations médicales ou psychologiques, soins… J’ai vraiment envie de pouvoir aider avec mes connaissances médicales et d’apporter du soutien psychologique », explique-t-elle. À son retour en Nouvelle-Calédonie, elle devra obligatoirement respecter une quatorzaine avec un test PCR à l’issue.

 

Dons de matériel pour Wallis-et-Futuna

Le mardi 16 mars, un vol affrété par le gouvernement a acheminé à Wallis-et-Futuna plusieurs tonnes de matériel et de dons de la Croix-Rouge et des collectivités de la Nouvelle-Calédonie. Cette opération de solidarité régionale et nationale, coordonnée par les services du haut-commissariat, a également permis d’envoyer une équipe d’assistance composée notamment de trois bénévoles de la Croix-Rouge. Après avoir soutenu l’effort de dépistage par l’envoi de 100 tests PCR le 10 mars, le gouvernement a également expédié 2,5 tonnes de matériel (masques chirurgicaux, combinaisons, blouses et lunettes).

chargement-fret.jpg

Le chargement des dons envoyé à Wallis-et-Futuna sur le vol du 16 mars.